La petite Cabane de Mavada le renard

La petite cabane de Mavada, ou la passion de la couture !

Si vous visitez régulièrement les blogs couture, vous avez sans doute vu ses créations chez de nombreuses passionnées de la machine à coudre. « La petite cabane de Mavada » est le nom d’un blog, d’un livre (bientôt deux) et d’une jeune maman créative.

La petite cabane de Mavada banniere

 

 

La petite Cabane de Mavada pochette  Comment est né « La Petite Cabane de Mavada »?
Peu après le décès de ma maman fin 2008, j’ai ressenti le besoin de m’acheter une machine à coudre, certainement un moyen de me souvenir de ces petits moments passés avec elle à la regarder coudre lorsque j’avais une dizaine d’années. Je n’avais alors aucunes notions de couture et je me suis dit que si je n’y arrivais pas, ce n’était pas bien grave. Sans trop réfléchir, je me suis commandée une machine à coudre sur un site de vente d’électroménager. C’était une singer premier prix (parce que c’était la seule marque que je connaissais). Il faut dire qu’en 2008, la couture n’était pas aussi répandue, je n’avais aucun avis sur les machines à coudre et je ne connaissais absolument pas l’existence des blogs.
Une fois ma machine reçue, je l’ai mise une bonne année de côté non pas par manque d’envie mais surtout parce que mes jumeaux de 1 an me demandaient énormément d’attention et le peu de temps libre que j’avais, je le consacrais aux sorties avec mes aînés.
Je suis revenue à ma machine à coudre un peu plus tard avec l’univers de Tilda et j’ai tout de suite accroché, ça a été une évidence.
Lorsque je me suis mise à coudre, je montrais un peu ce que je faisais sur ma page Facebook personnelle. Puis un jour, une ancienne amie d’enfance m’a suggéré d’ouvrir un blog. La petite cabane de Mavada est alors née.
Mavada c’est un pseudo que je possédais depuis un petit moment, bien avant que mes jumeaux ne naissent. C’est un condensé des prénoms de mes aînés et de celui de ma moitié ( Ma : Manon, Va : Valentin, Da : David ). J’ai décidé d’y rajouter la petite cabane pour le côté simple et sans prétention de mon petit univers.

La petite cabane de Mavada le livreLa couture, l’informatique, les réseaux sociaux, le design…vous savez tout faire ? Quelle est votre formation ?
Je vous rassure, j’ai encore plein de progrès à faire:) J’ai une formation dans le médical mais j’ai toujours adoré les loisirs créatifs en général. Adolescente, quand mes copines faisaient du shopping, moi je restais chez mes parents au bord de la piscine à faire des perles, du dessin, du scrap, du plastique dingue… J’étais une mordue des loisirs créatifs en général et on me complimentait souvent pour mon côté manuel.
Pour partager ma passion à travers mon blog, il a fallu que je m’adapte à tous ces outils informatiques, non sans mal parfois mais j’y suis arrivée.
Pour ce qui est de la couture, j’ai appris sans cours, seule sur ma machine en autodidacte. Associer les couleurs c’est comme une évidence pour moi, à la base je ne l’explique pas, je marie les associations qui me plaisent et ça marche.
Je crois que je suis une passionnée et je ne me pose pas davantage de questions, quand je couds, je m’éclate, et c’est vraiment une addiction. Je crois aussi que la passion se ressent, le plaisir aussi .

Comment vous êtes-vous fait connaître ?
Je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit pour me faire connaître, je ne fais pas de marchés, je m’expose peu par manque de temps et parce que j’aime coudre dans le calme. Je suis maman de 4 enfants avec un mari peu présent pour cause professionnelle. Je suis une maman avec un grand M, mes enfants sont ma priorité et ils me laissent peu de temps alors le peu de temps que j’ai, je l’utilise pour créer. Je ne prends pas de commandes non plus, pour moi le plaisir est dans l’unique, la surprise du rendu final, refaire quelque chose que j’ai déjà fait ne m’amuse plus.
Je pense que ce qui m’ a fait connaître, ce sont les partages de mes créations par mon public, c’est grâce à lui que j’en suis là aujourd’hui. Et puis aussi la parution de mon premier livre Cartables et sacs à dos aux éditions créapassions.
Quel est votre meilleur souvenir depuis le début de votre aventure?
Il y en a beaucoup, mais le jour où mon éditeur m’ a contacté pour l’écriture d’un livre, ça a été très intense… j’en ai pleuré tellement cela a été fort. Je ne remercierai jamais assez mon éditrice pour sa confiance.

Quels conseils donneriez-vous aux créatrices qui souhaitent se lancer professionnellement ?
De croire en elles, de trouver sa patte, celle qui les caractérise, les gens cherchent de l’original, pas du copié. Il n’y a aucune satisfaction personnelle selon moi de vendre ce qui ne nous appartient pas. Et puis arrêter si cela pèse, je crois que la passion transparaît beaucoup dans les créations.

La petite cabane de Mavada le sacEst-ce difficile de travailler seule ?
En ce qui me concerne, ce n’est pas un travail. Coudre seule ne me pose pas de soucis, bien au contraire, je suis une rêveuse, j’ai besoin de solitude , de ma bulle pour me sentir en harmonie avec moi-même. Quand je couds, je n’aime pas que l’on me dérange, que l’on vienne me solliciter.
Par contre j’adore partager et échanger avec mon public.

Quelles machines utilisez-vous, quelle marque et quel modèle? Pourquoi ?
J’ai une Brother Innovis 350 qui me suit depuis 3 ans, je l’aime d’amour, tout ce que j’ai fait jusqu’à aujourd’hui, c’est avec elle. Je la trouve fonctionnelle, pratique et un rapport qualité/prix du tonnerre. Je n’ai jamais rencontré de soucis avec elle.
Récemment je viens d’acheter chez www.CoudreetBroder.com une Bernina 350 parce que j’en rêvais. Je l’aime beaucoup aussi, mais pour moi elle reste complémentaire avec ma Brother. Ce que j’aime avec ma Bernina, c’est sa robustesse et avec ma Brother, ce sont ses petits gadgets simples d’utilisation.

Quelles sont vos projets pour l’avenir ?
Mon second livre « Les sacs et pochettes à coudre de Mavada » sort à la rentrée aux éditions Créapassions . J’ai vraiment hâte de vous le faire découvrir mais je suis encore plus stressée que pour le premier. Quoi qu’il en soit tout comme le premier, j’y ai mis tout mon cœur !
Après, je n’ai pas l’habitude de trop me projeter dans l’avenir, je continuerai de coudre et de partager ma passion et je prendrais la vie comme elle se présente. Cela me va plutôt bien:-)

Une réflexion au sujet de « La petite cabane de Mavada, ou la passion de la couture ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *