Les porte-clés par les curiosités de Fred

Les curiosités de Fred, une passionnée de créations couture !

Nous sommes tombés sous le charme  de cette créatrice du sud de la France. Fred est aussi créative que dynamique, elle a eu plusieurs vies professionnelles avant de commencer « les curiosités de Fred« . Et nous, on est bien content qu’elle ait choisi de se consacrer aux poissons et aux crustacés,  car le résultat est magnifique !

 

1. Quand et comment a commencé l’histoire des Curiosités de Fred?

hippocampes roses Fred Petit Vraiment fin 2013, curieuse par nature j’ai toujours créé, écrit, bricolé, redonné vie aux objets. Lorsque je travaillais aux Galeries Lafayette, je récupérais la casse, longtemps j’ai fait des expos de mosaïque. Chez Armani où je faisais les vitrines, merchandising et show-room, je récupérais les petits bouts de tissus des retouches et fabriquais le soir en rentrant chez moi des doudous chiens à grandes pattes. Je déteste le gaspillage et aime trouver une utilité aux choses. Economie de marché, pourquoi jeter lorsqu’on peut tout recycler ? Rien ne se perd, tout se transforme.
Mes mains n’en font qu’à leur tête. Je suis née avec des ciseaux dans la main .J’ai vu ma grand-mère avec une aiguille dans la main jusqu’à ses 85 ans. Ancienne petite main chez Lanvin, elle me faisait des jupes sur mesure encore à 80 ans, et je montais sur la table du salon ; elle travaillait comme dans les maisons de couture, patronnait sur les nappes en papiers de son hôtel de bord de mer.
Les Curiosités de Fred se sont imposées à moi parce que mon nom est déjà pris ; il existe une autre Frédérique Petit, de surcroit créatrice textile.
Mes objets sont toutefois signés Fred Petit. Et puis les curiosités, parce que je ne veux pas m’enfermer dans quelque chose, sur mon blog, je peux parler d’une expo qui m’a touchée, d’un voyage et révéler une recette de cuisine. La couture, oui, mais pas seulement, je fais aussi des bijoux…

2. Avez-vous appris à coudre seule ou avez-vous suivi une formation ?

logo de fredPendant mes études de décorations, j’ai fait un stage au Bon Marché, j’ai manqué 1 jour pour cause de maladie et me suis engagée à revenir le samedi pour rattraper mon absence. J’étais dans l’atelier de service décoration et je devais faire des nappes…J’ai pleuré toute la journée car impossible de faire marcher la machine à coudre…Je me revois téléphoner à ma grand-mère et à ma tante complètement paniquée. A l’époque, pas de portable. Cette journée m’a paru interminable. C’est un an après lorsque je suis rentrée aux Galeries Lafayette au service décoration intérieure que patiemment Dany m’a appris à enfiler l’aiguille pendant les pauses déjeuners. Tout ça parce qu’entre midi et deux je suis allée chez Bouchara acheter un patron de robe portefeuille et le pire tissu à travailler : un mélange polyester qui glissait. les curiosités de FredD’ailleurs je n’ai jamais porté ladite robe et l’ai donné à une amie à qui elle faisait de l’œil. J’ai mis du temps à m’en remettre. Un jour j’ai eu le déclic en récupérant une vieille machine Belge…Et hop c’était parti dans les expérimentations. J’en ai usé des machines, en même temps je récupérais de vieilles machines familiales…

3. Qu’est ce qui vous motive, vous inspire ?

Crabes, fred petitTout m’inspire, l’air, le vent, la nature, la mer, les voyages , les expos. L’imagination est sans limite. Intuitive , j’aime oser et prendre des risques.

4. Comment vous êtes vous fait connaître ?

La pugnacité, mes amis, le net, Facebook, le bouche à oreilles…Les partages, …les rencontres, les galeries qui aiment mon travail, je ne sais pas si je suis connue à vraie dire.

5. Quels conseils donneriez-vous aux créatrices qui souhaitent se lancer professionnellement dans l’aventure ?

Un conseil : cela ne tient qu’à moi, mais se démarquer des autres. Croire en soi, travailler, recommencer tous les jours.

Bien s’entourer, s’inspirer mais ne pas copier. Un produit nait, vit et meurt. Se donner les moyens pour y arriver, être patient. Le doute est permanent, il faut se réinventer chaque jour.

6. Quelles machines utilisez-vous ? Quelles machines rêvez-vous d’avoir et pourquoi ?

Ma machine : la Brother 40S. Mes rêves de machine ; une piqueuse plate indus avec une surjeteuse.

7. Quels sont vos projets ?

Mes projets : Arriver à fournir à temps mes clients et galeries et m’assurer de ma commande de 450 portes-clé pour la fête de la morue à Bègles. Se laisser porter aussi par les rencontres.

Grappe orangée Fred Petit 72 DPIPêche locale de FredLes homards de fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *