portrait des Ptites Meches

Les Ptites Mèches donne envie de faire chauffer sa machine à coudre !

Chez CoudreetBroder.com, on aime beaucoup le blog et les cousettes des Ptites Mèches ! Ce blog au design rafraichissant est rempli de jolies créations couture !

Et la bonne nouvelle, c’est que sa créatrice partage son savoir faire en nous offrant de jolis tutos !!!

 
 
 
Qu’est ce qui vous plaît dans la couture ?
La couture me permet de faire une vraie coupure avec le travail et de me ressourcer. Certains font de la peinture, de la musique, de la randonnée… moi je COUDS ! C’est une activité intense qui demande, selon les projets, de la technique, de la créativité, et j’en sors souvent vidée et sereine, comme lorsque j’ai fait une bonne séance de running. C’est tout aussi sportif parfois !
La couture me permet également de remplir nos penderies de ce qui nous plaît, et de ce qui nous va. Depuis que je m’y suis mise très sérieusement, je n’achète que peu de vêtements pour moi. Je rencontre toujours un problème de taille dans les magasins (tout est toujours trop court). Avec la couture, plus de problème ! Vive le sur mesure !

Les robes des Ptites Mêches
Comment avez-vous appris à coudre ?
Je crois que j’ai touché ma première machine vers 7 ans, un été, chez mes grands-parents. Ma grand-mère, couturière de métier, m’avait acheté un kit pour confectionner une poupée de chiffon. Je l’ai réalisée avec elle et c’est là que j’ai appris les bases de la couture : recopier un patron, couper, bâtir, piquer à la machine…. J’ai toujours cette poupée, c’est un précieux souvenir.
Trousse les Ptites MèchesC’est ensuite adolescente que j’ai repris la couture avec deux stages d’une semaine à la maison pour tous de Brest. Lors de la première semaine, je me suis cousu un peignoir de bain, et l’année suivante c’est un Duffle coat en drap de laine que j’ai confectionné. Ces deux projets m’ont permis d’apprendre à me servir de façon autonome d’une machine à coudre, et de découvrir plusieurs techniques de couture avec une professionnelle. Je n’ai pourtant pas continué, j’étais, je pense, encore un peu jeune pour me lancer toute seule…
Il a fallu attendre la naissance de mes enfants et une période de travail à mi-temps pour que l’envie revienne… et s’installe définitivement ! J’ai commencé par coudre des couches lavables sur la vieille Starlett de ma maman, puis des vêtements pour les poupées Waldorf de ma fille. Et du vêtement poupée au vêtement enfant, il n’y a qu’un pas… Au fil des cousettes, j’ai appris, encore et encore, et progressé. Et ce n’est pas fini !
robe liberty, les Ptites Mèches

Pourquoi avoir créé un blog et pourquoi s’appelle t-il « Les petites mèches» ?
J’ai créé un blog pour partager mes expériences de couture avec d’autres personnes. L’aventure avait débuté sur un forum de jeunes mamans, et le blog permettait alors de donner plein de détails sur les pièces cousues, les modifications apportées, les tissus découverts, les bons plans… J’adore visiter les blogs couture ! Je trouve que c’est très stimulant, ça donne plein d’idées, d’envies, ça pousse à aller plus loin, et donc à progresser.
Mon blog a mis quelques temps à trouver son nom, celui qui serait à mon image. Et puis un jour, c’est en regardant mes enfants que la solution m’est venue. « Les P’tites Mèches » ce sont mes trois têtes blondes, celles qui ont fait que je me suis lancée dans cette aventure, celles qui font que je la poursuis avec autant de plaisir, grâce à leurs propres demandes. Ce petit jeu de mot autour de notre nom de famille colle exactement à ce qu’il me fallait pour ce blog.
le perfecto des Ptites Mèches

Quelle est la réalisation dont vous êtes la plus fière ?
A chaque période sa fierté ! En 8 ans, j’ai beaucoup évolué, et j’ai fait en sorte d’aller un peu plus loin à chaque fois. Difficultés techniques, créations ou réinterprétations de patron, à chaque nouveau défi relevé, j’ai été fière du cap franchi.
Dernièrement, je me suis lancé le défi de me réaliser un perfecto. Et je crois que c’est là la réalisation dont je suis le plus fière aujourd’hui. Et à en croire les commentaires sur le blog, il fait l’unanimité !

Vous participez à la vente solidaire organisée par l’association « Petit Chat Malo & Compagnie », pouvez-vous nous en dire plus ?
Malo est un petit garçon de deux ans en situation de handicap, atteint par une maladie orpheline. Ses parents ont créé l’association « Petit chat Malo & Compagnie » pour partager leur expérience avec d’autres parents, informer, et rompre l’isolement des familles.
atelier lesptitesmèchesActuellement, ils sont à la recherche de financements pour pouvoir équiper la chambre de Malo d’un lit spécialisé adapté à son handicap, organiser des formations, et mettre en place des ateliers spécifiques à destination d’autres familles d’enfants porteurs de handicaps.
Aussi organisent-ils ce mois-ci une vente solidaire : « A vos aiguilles pour Malo ». Ils sont à la recherche de bonnes âmes couturières (professionnelles ou amatrices) qui voudraient se lancer dans un acte de création solidaire. Chaque personne qui le souhaite est invitée à COUDRE un petit quelque chose (vêtement adulte ou enfant, sac, accessoire, bijou, couverture, porte-clés…) pour l’association « petit chat Malo & compagnie ». L’intégralité des fonds récoltés par cette vente sera reversée à l’association et permettra à tous ces projets de voir le jour plus rapidement.
Pour ma part, j’ai confectionné un « Compagnon idéal #lesptitesmèches », portefeuille complet donc j’ai offert le tuto sur mon blog au début de l’été. J’espère que nous serons nombreuses à participer, pour Malo et ses parents.

Quelles machines utilisez vous, quelles marques, quels modèles?
Après avoir fait mes premières armes sur une Starlett Singer qui a plus de 40 ans (et qui coud toujours !), je me suis achetée, comme première machine à coudre, une Brother ES2000. Elle m’a beaucoup servi pendant 6 ans, et je commençais à trouver ses limites (et elle les miennes ! GRRR !). Elle avalait les tissus trop fins, refusait de piquer les épaisseurs… Or je me lançais dans les accessoires, portefeuilles, sacs, et je ne voulais pas de finitions approximatives ! Donc je me suis offert, il a 1 an et demi, la Pfaff Ambition 1.0. Et là… comment avais-je pu coudre sans elle auparavant ??? C’est juste le jour et la nuit. Maintenant, je sais que je peux compter sur elle, elle peut tout coudre…
sacs Les Ptites MèchesJ’utilise également une surjeteuse, la Brother 3034D (mon deuxième achat après la machine à coudre Brother). Elle me sert pour toutes les finitions intérieures, et je l’utilise pour assembler les vêtements en tissus élastiques comme le jersey, le molleton, la maille… C’est grâce à elle que je me suis lancée dans les t-shirts et les pulls !
Enfin, depuis deux ans et demi, je possède une recouvreuse. J’ai choisi, comme beaucoup, la Janome Coverpro 1000CPX pour son excellent rapport qualité / prix. Elle me sert à faire tous les ourlets sur tissus élastiques : t-shirts, sweats, pulls, leggings, joggings… mais également à coudre des maillots de bain ! On peut s’en passer, mais lorsqu’on l’a on se régale.

Quel est votre prochain challenge/projet ?
Le plus important, c’est de transmettre ce goût de la couture à ma fille. Et c’est en bonne voie ! Elle commence à réaliser des petites choses (jupe, guirlande de fanions…) et nous venons de commander un livre de patrons pour poupées afin de passer aux choses sérieuses. L’achat d’une machine à coudre adaptée à ses capacités est la prochaine étape.
Les futurs projets couture, eux, ne sont pas encore bien définis, mais, Noël arrivant, il se pourrait fort que le grand Barbu me demande un peu d’aide pour remplir sa hotte… alors chuuuuut !

Une réflexion au sujet de « Les Ptites Mèches donne envie de faire chauffer sa machine à coudre ! »

  1. Je ne connaissais pas toutes les machines achetées et ultilisees par Madame « les petites mèches » mais cela donne vraiment envie de se lancer!
    Merci pour ce reportage très sympa et pour ce blog que je vais suivre maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *